Lieu : Belledonne, Haut Breda 
Date: 4 et 5 mars 2023
Activité : alpinisme hivernal neige, glace et mixte
Objectif pédagogique : autonomie en couloir de neige 
Participants : Tiphaine Bonnet, Svend Caron, Louis Courbois, Daniel Giribaldi, Laure Lagrave, Benjamin Offner, Agnès Pouzancre. 

J1: La Martinette-refuge de Combe Madame 

Dénivelé positif : 726m

 L'équipe se rejoint au complet et en pleine forme pour un départ en minibus à 9h15 de la Côte Saint André. Destination le Haut Breda en Belledonne. Nous nous garons au parking de la Martinette, à 1068m. 

L'enneigement étant faible, nous décidons de laisser les raquettes dans le minibus. Après avoir réparti le matériel commun, nous entamons la montée au refuge sous un grand ciel bleu. Il est 11h20. 

Nous cheminons dans la combe en sous-bois. On peut déjà observer les sommets et les différents couloirs de neige qui nous ont été proposés de faire pour le lendemain. Si les versants sud sont secs, les faces exposées au nord semblent suffisamment remplies pour une course de neige. Au bout d'une heure de marche, nous faisons une pause dans une clairière au niveau du premier chalet de Combe Madame à 1426m. Sur le chemin une épaisse couche de glace nous permet de nous exercer à poser des broches. Nous arrivons à 13h40 au refuge de Combe Madame, altitude 1784m.

Le refuge est non gardé en cette période de l'année et les places dans le dortoir sont restreintes. Trois skieurs sont déjà là. Nous installons nos sacs de couchage. Nous aurons la chance de profiter d'un matelas, ce qui ne sera pas le cas pour tout le monde. Des groupes et des skieurs vont arriver toute l'après-midi jusqu'à la nuit, en nombre dépassant largement la capacité du refuge. Puis chacun tire un pique-nique de son sac et prend place sur une grande table mégalithique au soleil. 

La première activité de l'après-midi est consacrée à la construction d'un igloo. Nous choisissons la technique russe ou norvégienne, qui consiste à envelopper les sacs à dos dans deux couvertures de survie, les recouvrir de neige bien tassée, créer une entrée et un tunnel en creusant la neige jusqu'à atteindre les sacs par en-dessous pour pouvoir les faire ressortir un par un et libérer ainsi un espace. Merci à Tiphaine d'avoir sacrifié sa couverture de survie pour la réalisation de cet exercice ! On s'amuse à se glisser à l'intérieur de l'igloo et à imaginer une nuit en mode survie. 

Nous passons la fin d'après-midi à essayer de poser et retirer des pitons à l'aide de piolets marteaux et d'une chaîne de récupération qui ne fera pas l'affaire. On construit quelques relais à l'aide de friends et de coinceurs, histoire de se remettre dans le bain. 

Le jour décline, il est temps de s'installer au refuge. Il faut allumer le poêle, préparer les repas et la course du lendemain. Agnès ne se sent pas bien. Elle va se coucher le ventre vide. 

La course retenue est le petit Badon couloir NW. La description de camptocamp nous a tous séduite et est pleine de promesses. Une des plus belles courses de neige en Belledonne dans ce niveau de difficulté, une ambiance résolument haute montagne…Cette fois-ci nous constituons les cordées par tirage au sort à l'aide d'un jeu de tarot. Benjamin partira devant avec Svend. Louis et Laure forment la deuxième cordée. Tiphaine et Daniel suivrons, accompagnés d'Agnès si elle est suffisamment d'attaque pour partir. 

Le repas à la frontale, aux lumignons et à la bougie tourne autour de la nourriture en bivouac. Ici on a pu prendre de l'eau au torrent. On la fait bouillir dans les popotes avec différents réchauds dont on compare le poids et l'efficacité. On mange lyophilisé ou en cuisson rapide. Chacun y va de ses recettes et de ses expériences. Il s'agit de ne pas porter lourd, mais avoir un repas suffisamment calorique sans oublier de se faire plaisir. 

20h30. La lune presque pleine éclaire tout le vallon enneigé. Il est temps d'aller se coucher. 

J2 
Petit Badon couloir NW
Cotations : AD II X2  P4+2 M2
Dénivelé positif : 716m
Dénivelé négatif : 1442m

5h30, on se lève. Agnès, réveillée par d'autres groupes plus matinaux est déjà prête à partir. La nuit a  été réparatrice, elle est de la partie. On se prépare. S'habiller, faire le petit déjeuner, finir les sacs. On assiste à un magnifique couché de lune sur le Vercors. Il fait grand beau temps, les conditions sont idéales.

6h45, c'est le départ. Après avoir traversé le torrent sur un petit pont de bois, nous contournons la dent monolithique du petit Badon pour rejoindre la base du couloir. La progression est compliquée. Tantôt la neige est verglacée, tantôt elle cède et on s'enfonce parfois jusqu'à la hanche. Svend, puis Daniel et Louis se relaient pour faire la trace. On chausse les crampons et on sort un piolet à mi parcours. 

A 8h40 on atteint la base du couloir où on s'équipe sur une petite plate-forme. Une demi-heure plus tard, les cordées s'élancent à tour de rôle en laissant suffisamment d'espace entre elles pour éviter les éventuelles chutes de pierres, d'abord en corde tendue. Après une heure de progression, nous arrivons au niveau d'un premier ressaut rocheux où l'on installe un relais. Ce sera le pas le plus technique de la course. On progresse ensuite en tirant des longueurs, tout en essayant de trouver des points d'assurage sur des becquets et dans quelques fissures. La première cordée qui décide de finir en corde tendue atteint la brèche très rapidement et entame la descente. 

Benjamin et Svend prennent tant d'avance qu'ils pourront nous observer longuement du refuge et communiquer des renseignements via les talky walky. La descente en corde tendue, face ou dos à la pente pour les plus à l'aise, est éprouvante et paraît interminable. 

Enfin on arrive au refuge où on est accueilli par un "welcome tea", délicate et réconfortante attention de Svend. On se félicite, on se restaure, et une fois le soleil caché derrière les sommets nous repartons rejoindre le minibus. Le chemin est verglacé, attention à la glissade! La nuit tombe tout juste en arrivant au parking. 

Après avoir trié le matériel collectif, nous prenons la route. Nous profitons de ce moment tous ensemble pour nous projeter sur nos  week-ends à venir. 

Prochain objectif, l'alpinisme sur glacier ! 


 

Date de début : samedi 4 mars 2023

Nombre de jours : 2

Lieu : a définir /

Nombre de participants : 7

Voir la sortie sur le calendrier

25 Jui 2024
09:00 - 16:00
Journée du sport adapté
06 Juil 2024
07:00 - 20:00
Aiguille du Soreiller
06 Juil 2024
07:00 - 20:00
initiation grande voie
11 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA
11 Juil 2024
10:00 - 18:00
WEMA - Via-Ferrata "Les Prises de la Bastille"
12 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA - Roc Cornafion - 2 049 m
13 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA - Canyoning ou spéléologie
25 Jui 2024
09:00 - 16:00
Journée du sport adapté
11 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA
13 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA - Canyoning ou spéléologie
25 Jui 2024
09:00 - 16:00
Journée du sport adapté
28 Jui 2024
18:00 - 19:00
WE clôture Ecole Escalade
03 Juil 2024
13:00 - 19:00
Escalade jeune
11 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA
13 Juil 2024
08:00 - 18:00
WEMA - Canyoning ou spéléologie