12 07 2020 : Parking du Grépon - La Para - gare des Glaciers - Plan de l 'Aiguille - 12 km   D+ 1650 m    Altitude max  2418 m

Pour cette deuxième randonnée, l'objectif était de suivre l'ancien téléphérique sensé ouvrir la route du Mont Blanc en reliant Chamonix au sommet de l'aiguille du midi. Les travaux ont débuté en juin 1910, puis furent interrompus par la 1ère guerre mondiale. Ils reprirent en 1922. Les premiers jeux olympiques d'hiver en 1924 accélérèrent un peu les travaux. La gare de la Para avait été terminée et en 1927, le deuxième tronçon reliant la Para à la gare des glaciers (2414 m) fut ouverte aux touristes. En 1940 une liaison provisoire fut établie vers le col du midi.  Vers 1949 un nouveau projet bénéficiant de nouvelles technologies fut mis en route aboutissant à l'actuel téléphérique, l'ancien projet fut abandonné et les installations reléguées à l'état de vestiges, toujours accrochés à une montagne qu'ils n'ont jamais atteints. (http://www.aiguilledumidi.net/Histoire1.html)

Nous nous rendons à Chamonix par le bus.

Nous partons du parking du Grépon, sous l'actuel téléphérique, pour une (très) longue traversée qui va nous emmener successivement à la cascade du Dard puis non loin de l'entrée du tunnel du Mont Blanc, où nous entamons la montée à la gare de la Para. La montée est raide, nous cheminons sous les câbles de l'ancien téléphérique
et croisons régulièrement des pylones. Les batiments de la gare de la Para (1685 m) sont remarquablement bien conservés. Il y a encore une cabine qui attend là peut être depuis les années 1950, elle ne semble pas avoir souffert d'autres dommages que les sempiternels tags. Nous continuons, et déjeunons vers 2200 m, face à la vallée de Chamonix et face aux installations du plan de l'aiguille et à l'incessante valse des cabines qui montent, qui descendent.

Réguliérement nous entendons de grand fracas en provenance du glacier des Bossons, des séracs ?
Peu après nous atteignons la gare des glaciers vers 2415 m dont les installations ne semblent pas être très endommagées non plus, ou plus vraisemblablement, sont entretenus.

A partir de la gare, nous devons rejoindre le plan de l'aiguille, arrêt de l'actuel téléphérique, et pour cela traverser le sandur sous le glacier du pélerin. Un sentier nous amène au bord de la moraine. Il est possible de descendre directement sur le bas du glacier, belle descente quasi verticale d'une trentaine de mètres. Certains m'ont trouvé frileux, mais Je prèfère jouer la sécurité et descendre au long de la moraine jusqu'à atteindre le bas du sandur. Traversée peu agréable et qui nous oblige à remonter une soixantaine de mètres pour atteindre le plan de l'aiguille, mais qui a le mérite de ne présenter aucun risque.
Nous voici au plan de l'aiguille (2200 m), il est 16h00 et il reste 2h00 de descente auquel il faut ajouter le retour en bus ou train jusqu'au Tour.
Nous sommes donc redescendus tranquillement par le téléphérique puis rentrés en train jusqu'à Montroc et ensuite en bus. Il est vrai que nous avions déjà monté plus de 1600 m sous le soleil !

E T


 

Date de début : dimanche 12 juillet 2020

Nombre de jours : 1

Lieu : Ancienne gare des Glaciers / Mont-Blanc

Nombre de participants : 7

Voir la sortie sur le calendrier