14 07 2020 : Col de Salenton 16.8 km  D+ 1245  Altitude max 2526 m

Pour cette dernière journée, le vallon de Bérard, un ancien cirque glaciaire, aujourd'hui réserve naturelle, est au programme. Plus précisément le col de Bérard est envisagé.

Dès le petit déjeuner, je sais que nous ne ferons sans doute pas le col de Bérard, mais plutôt son voisin le col de Salenton. En effet, la rando d'hier m'a montré l'état des névés et l'orientation du col de Bérard qui est d'ailleurs plus fréquenté à ski qu'en randonnée, me laisse à penser qu'il faudra faire la trace sur une grande partie du dénivellé.
Pour être tout à fait honnête, j'ai envie d'une rando tranquille, de me dorer au soleil comme la plupart des randonneurs que nous avons côtoyés hier. Je laisse à la providence le soin de nous ménager une petite surprise de nature à agrémenter la randonnée ...

Après avoir réglé les comptes au chalet du Tour, chalet qui nous a réservé un accueil fort agréable et un souci du client que j'aimerais rencontrer plus souvent, nous nous rendons au Buet, point de départ de la randonnée. Il s'agit tout d'abord de monter au refuge de la Pierre à Bérard, refuge construit autour d'un gros rocher qui le protège des avalanches. C'est une montée agréable sans grand point de vue hors le vallon de Bérard qui se déroule devant nous, mais c'est un vallon de toute beauté. Elle est quelque peu agrémentée par la cascade de Bérard. A noter pour qui ne l'aurait pas remarqué que nous sommes de l'autre côté de l'aiguille de la Persévérance par rapport à notre rando d'hier. En ligne droite le refuge de la Pierre à Bérard est à environ 2,3 km du lac  de la Persévérance ...
 
L'accès au col de Bérard est assez enneigé et arrivée au refuge où nous nous accordons un peu de repos, nous décidons de prendre la direction du col de Salenton (2526 m), c'est le chemin qui mène au Mont Buet. Il y a évidemment une fréquentation plus soutenue de ce côté, qui sans atteindre celle de notre randonnée d'hier, est quand même importante.

La montée se termine sur quelques rochers suivie d'un petit névé à traverser et nous voici au col de Salenton. Après un petit arrêt, nous décidons de redescendre un peu plus bas pour le déjeuner qui est pris face au vallon, sous le soleil, l'occasion pour certains de s'amuser à glisser sur le névé.

Quelques randonneurs lourdement chargés proviennent du refuge de Moëde Anterne.
Nous reprenons la descente et quittons le sentier principal au profit d'un autre chemin qui rejoint le sentier principal peu au dessus du refuge, tout de suite moins de monde. Et voilà l'intervention de la providence, le chemin est coupé par un névé à l'allure peu méchante, mais assez raide et surtout situé au dessus d'un torrent. Craignant un pont de neige, je préfère que nous descendions dans l'herbe entre les rochers afin de rejoindre le chemin plus bas. Descente amusante avec quelques pas rocheux, un peu de recherche d'itinéraire, de nombreux arrêts "bouquetins" et c'est finalement Arielle qui trouve la clé du passage.

Nous voici revenu au refuge et nous descendons tranquillement rejoindre le minibus.

Nous avons rejoint Tiphaine et Gaëtan, les grimpeurs, dans un café à Argentière, l'occasion de boire un pot puis nous sommes rentrés tranquillement à Pont Evêque, J'ai partagé la conduite avec Gaëtan.

Retour vers 20h30.

ET


 

Date de début : mardi 14 juillet 2020

Nombre de jours : 1

Lieu : Col de Bérard / Haut Giffre - Aiguilles Rouges - Fiz

Nombre de participants : 8

Voir la sortie sur le calendrier

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com