CAMP D’ETE

Bauges

Randonnée

Dimanche 29 juillet – vendredi 3 aout 2018

                                                                                                                              

Camp de base  Camping de Lescheraines (73)

Participants. SCP-RME Plaisance du Touch (31)+ CAF de Vienne : Agnès, Isabelle, Jeanne, Tiphaine, Pascal

 

Dimanche 29 juillet : Croix d’Allant- 1580m

Dénivelée : 600m

Participants : Anne, Marie-Claire, Marie-France, Alain, Fabrice, Isidore, Gino, Francis, Christian + CAF de Vienne : Isabelle, Pascal.

 

Départ de puis Jarsy : Précherel 989m.

Montée par la piste La Tuile, le Replat, La Croix d’Allant 1580m. Descente par la piste du Chargieu.

Dénivelée 600m/ 10km.

Ballade facile, sympa, pour se mettre en jambe, donnant bien une idée des Bauges. Nous faisons un tour à la fête champêtre de Jarsy. Folklore et transformation du bois sont des thèmes appréciés mais nous ne restons pas, la chaleur est accablante. La canicule nous suivra tous les jours.

Nous rejoignons le « Camp de base », où chacun installe sa tente et où nous nous retrouvons près du Barnum pour l’apéritif convivial.

 

Lundi 30 juillet : Colombier 2045m

Dénivelée : 860m

Participants  du CAF : Agnès, Isabelle, Pascal + les toulousains…

Un des 14 plus hauts sommets des Bauges supérieur à 200m d’altitude.

Cette fois il faut passer par Aillon-le-Jeune et se rendre au parking en passant devant le Couvent  de la Chartreuse d’Aillon.

Départ 1183m. Col de la Cochette 1694m. Mont Colombier 2045m.

Dénivelée 860m.10km.

La montée est un peu raide mais là encore c’est la chaleur le plus dure, surtout lorsque nous débouchons de la forêt. Arrivés au Col de la Cochette (1694m), une partie du groupe monte plein pot au Colombier par l’arête sud-ouest : 350 mètres de dénivelée pour une distance  de 700m. Le reste du groupe ira jusqu’au Col du Colombier (1799m) où nous nous retrouvons. Après avoir acheté des fromages de chèvre au Chalet de Rossane, nous cherchons un coin d’ombre sous un rare bosquet d’arbre où il fait presque frais. Descente par le même chemin.

Apéro, préparation de la sortie du lendemain : via-ferrata et grillades.

 

 Mardi 31 juillet Via ferrata de la Doria Savoie Grand Revard : la P’tchi

Participants : tout le groupe…

Cotation AD+ à D+

Accès : Parking de la Doria Les Favres 1110m. Col de la Doria. (Cascade de la Doria) départ à droite pour la via ferrata P’tchi. Longueur 450m. Dénivelée 170m.

Malgré un départ assez matinal, nous apprécions un  peu de fraicheur à la cascade de la Doria qui est très belle. Après un rappel des consignes en via ferrata, nous entamons le parcours de la via ferrata. La via est assez difficile. Elle démarre par un mur dont le cheminement est désaxé ce qui est inconfortable et peu déstabilisé des néophytes. La progression est lente chacun prenant son temps. C’est une première our plusieurs personnes et d’autres ne font pas ce genre d’exercice régulièrement. Les temps de pause sont nombreux. Le soleil cuit comme dans un four. Il faudra 3 heures pour que tout le groupe passe. C’est un peu long pour ceux qui ont l’habitude mais tout le monde est ravi d’en avoir terminé. C’était une première pour plusieurs. Le retour au parking est rapide (20-30mn). Il ne reste plus qu’à refaire le parcours autour d’une bière ou d’un Périer (oui, je me suis mis au Périer, l’estomac ayant été très éprouvé par l’apéro de la veille).

La chaleur est toujours là : une trempette dans le lac rafraichi bien les idées.

Apéro au barnum et repas Pizza pour tout le monde.

 

Mercredi 1er Aout : Pointe de l’Arcalod 2210m

Participants : Isabelle, Jeanne, Tiphaine, Alain, Christian, Pascal.

Dénivelée : 1200m.

Nous partons à 8h du camping en passant par Ecole : départ Classique du parking de Nant Fourchu (1012m).  L’Arcalod est le point culminant des Bauges et d’un accès demandant de l’attention.

La nuit n’a pas apporté de fraicheur. Il fait tout de suite chaud en montant dans le sous-bois en direction des Chalets d’Orgeval (1670m). Cette vallée est toujours aussi belle, entourée de montagne verte où paissent tranquillement des vaches tarine et abondance. Une partie du groupe part pour le Col d’Orgeval, six autres  prennent la direction de la Pointe d’Arcalod (2210m) tout de suite derrière les granges des Chalets d’Orgeval. La montée est asse raide sur 200mètres de dénivelée, à travers un champ de fleurs de toutes les couleurs. Les pentes de calcaire de l’Arcalod sont bien en vue. Du bas, on se demande bien où le chemin passe, mais il passe. Les marques jaunes indiquent le meilleur cheminement. Nous mettons les casques. Une pierre débaroulant du haut pourrait être fatale. Il faut mettre les mains à certains endroits. Un bon montagnard au pied ferme et sûr, ayant de bonnes cuisses, devrait s’en passer. Nous arrivons au sommet sans encombre. La vue est panoramique seulement, atténuée par une légère brume. La pluie n’est pas tombée pour laver le ciel depuis longtemps. Comme à tous les sommets de cette semaine dans les Bauges, nous sommes envahis par les mouches. Après la photo traditionnelle, nous redescendons manger plus bas là où la chaleur est encore supportable. Nous passons par le Col d’Orgeval avant de retrouver le groupe au Chalets plus bas.

Belle randonnée sans problème dans le souvenir de la traversée par l’arête nord voici quelques années.

Perrier- Bière. Apéro au barnum.

 

Jeudi 2 Aout : Dent d’Arclusaz 2041m

 

Participants : Tiphaine, Isabelle, Jeanne, Christian, Pascal.

Dénivelée : 1100m

 

La canicule s’impose. Nous renonçons au Pécloz pour la Dent d’Arclusaz, qui présente moins de dénivelée mais surtout une approche par l’Ouest à l’ombre de la grande barre, le matin. Nous nous levons une heure plus tôt pour partir vers 7h du camping.

Départ du Col du Frêne (950m) vers le monument. La montée est agréable dans la fraicheur relative des sous-bois dévastés par les forestiers. Après avoir coupé une piste ou rêve une jeune fille sous un sorbier, nous suivons la crête de la via jusqu’au Col du Potat 1351m. En sortant du couvert forestier vers Planelin, nous nous retrouvons dans une pente aux hautes herbes toute en fleur. Nous sommes encore à l’ombre. En quelques zigzags, nous dépassons Pierre Besse 1684m. La cheminée d’accès à la crête est alors bien visible. Le passage est franchi sans difficulté à l’aide des pieds et des mains. Il reste à traverser coté du synclinal en suivant un câble, pas indispensable en terrain sec, presque tout le long. La Croix est assez imposante. Bien qu’il soit encore tôt nous mangeons pour redescendre par le même chemin qui surchauffe maintenant.

Perrier – Bière

Long après-midi dans la chaleur au camping ou au bord du lac. Apéro.
Repas chez Sophie et Gérard du gîte La Fruitère d’Arith.

 

Vendredi 3 Aout : Trélod 2181m

Participants : Jeanne, Tiphaine, Pascal.

Dénivelée : 1000m

 

Départ classique du parking des Cornes (1204m) après le Cul du Bois.

Montée par le col de la Dent des Portes (1932m) que nous délaissons pour une autre fois.

Nous suivons le classique GRP du Massif des Bauges pour atteindre sans encombre le Trelod (2181m). Toujours une vue à 360° légèrement décalée par rapport aux autres sommets de la semaine. A la descente une vingtaine de chamois dévalent les pentes vers les prairies de la Dent de Pleuven.

Cette semaine baujue se termine. Il manque quelques sommets au palmarès : le Pécloz, la Sambuy, la Dent de Cons et une infinité de sommets et d’arêtes typique des Bauges. Voilà de quoi prévoir pour des prochaines sorties.

 

En résumé.

Super semaine avec grand beau temps mais surtout super ambiance. Les conditions parfois précaires du camping rapprochent. La sympathie et l’accent toulousain de nos hôtes haut-garonnais enchantent.

Camp d’été 2019 : certainement dans Belledonne.

Pascal

 

 

 


 

Date de début : dimanche 29 juillet 2018

Nombre de jours : 8

Lieu : Bauges / Bauges

Nombre de participants : 5

Voir la sortie sur le calendrier

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com